Nous y voici, la fin de saison est là et le bateau rangé avant de reprendre en mars.

En tout cas, les brochets de janvier nous ont gâté ! Et la fin de saison a été très chargée pour notre plus grand plaisir.

Alors que décembre a été plutôt excellent en pêche verticale pour le plus grand plaisir de certains malgré le froid, on aura terminé timidement avec une baisse d’activité qui m’aura poussé à revenir sur les grands brochets en janvier avec le redoux annoncé… Quelle bonne idée !

Alors on décolle les doigts du blank avec un café ou une infusion, un dernier sandre pour 2019 et on file en 2020 pour plier du carbone !

Ah ces vampires, ils nous en auront fait voir en décembre mais de superbes spécimens auront été pris sur le bateau, vivement 2020 !

 

Plusieurs guidages sont prévus avant le fameux CNPL de Clermont, alors je décide de focaliser la recherche sur le lac du Der et ses grands poissons. Après une première sortie réussie en repérage ou la dizaine de poissons maillés sera atteinte. Il est temps d’accueillir nos pêcheurs pour des parties de pêche d’anthologie !

Voici Francis qui revient sur le Grand Der depuis des années remonté à bloc car je lui annonce qu’avec le soleil annoncé, la journée devrait être bonne. 3 points GPS très précis sont relevés, nous tournerons seulement entre eux toute la journée. Arrivés sur place, les échos sont bien présents et je passe en verticale pour tâter l’activité… 3 min c’est déjà pendu.

Maintenant, il va falloir réussir à les faire réagir dans une eau froide autrement. Alors on opte pour une technique très lente, avec de très gros leurres. Restons concentrés et surtout patients sur les animations, il faudra être lent, très lent. Mais les premières touches se feront vite sentir pour l’ami Francis qui enchainera pas moins de 13 poissons de 75 à 95 cm dans sa journée et en décrochera pas mal d’autres… Une journée de folie pour un mois de janvier.

Comme dirait Francis: « tout le monde signerait pour une journée comme celle-ci, ça fait du bien ! »

 

Dans la foulée, on me demande de guider sur le lac de Madine comme l’an dernier à la même période où cela nous avait très bien réussi.. Mais je décide de changer de plan en appelant les pêcheurs pour leur proposer de venir au Der. Vendu !

Rendez-vous au port de Giffaumont, la journée s’annonce très venteuse vers midi et vraiment couverte, ça va être sport !

Je remets les conseils d’animation des leurres du moment aux 2 amis et c’est parti ! 1er lancer et c’est déjà dedans !

Quand on voit la marque sur ce brochet de 86cm… on en frissonnerait presque.

Puis plus grand chose pendant quelques heures. Les voisins ne font pas grand chose non plus, le vent se lève vraiment et les vagues gonflent. Je décide de reconcentrer les pêcheurs sur le fait qu’il faut être lent et patient à la retombée du leurre… donc ralentissons la pêche. Bingo ! En quelques minutes à peine, les touches se succèdent à vitesse grand V et la douzaine de poissons rentrent au bateau avec une super moyenne de taille.

ça enchaine tellement durant les périodes de frénésies qu’ils se permettent même des doublés !

 

Il y aura même un premier métré pour 2020 pour ces pêcheurs qui ne pouvaient espérer mieux !

Puis vient le tour de Didier, qui est déjà venu plusieurs fois sur différents plans d’eau dans la saison. Il aura déjà touché pas mal de poissons et quelques jolis, mais ce coup-ci, il me dit: 

 – « allez, aujourd’hui, on cible les gros si possible ».

 – « Ok Didier, les gros tu sais comme c’est.. peu de touches et rester concentré coûte que coûte ! »

 

La pêche est de plus en plus difficile en avançant dans le mois mais, en appliquant à la lettre la technique du moment, ça paye encore ! Plusieurs jolis poissons viendront combler notre pêcheur dont ce magnifique poisson, battant par la même occasion son record personnel. Il l’a eu son gros!

Un brochet mérité pour Didier, il l’a voulu et s’en est donné les moyens en s’armant de patience.

 

Le CNPL arrive à grands pas, alors je décide de m’octroyer une journée avant le branle-bas de combat ! J’y vais pour des gros et j’ai bien senti que l’activité étaient un peu retombée.

Mais bon, 45 poissons avec une taille moyenne de 80cm en 3 sorties seulement, ça cause !

Je prends mon mal en patience toute la journée après un premier poisson pris dans les premières minutes avoisinant les 80cm… quand ça commence fort, ce n’est jamais bon. Puis à force de persévérance je ressens une toute petite touche dans ma nouvelle BFT Lizzard X « Stefan Trumsted »  (canne donnée pour 130g de puissance, mais qui enverra 170g toute la journée !)… Je ferre appuyé et… c’est lourd ! Très lourd, alors que la touche était purement ridicule.

106cm pour commencer la journée, que demander de mieux

 

Et bien… ça sera métré ! et joliment métré même. Quel plaisir au combat cette nouvelle Lizzard X , ça plie, ça contre et ça remonte des blocs en douceur toute en restant extrèmement raisonnante à la touche.

Bon, ça s’annonce déjà être une bonne journée puisque le gros est fait… Mais quand on est concentré et motivé, tout peut arriver… et ce qui devait arriver, arriva… et la rive… reverra le rêve… ça fait beaucoup trop de « rerarairairiaiarariiraaarereraa » non ?

C’est à ce moment que le mec craque nerveusement je pense….

Nouvelle descente de cassure, nouvelle toute petite touche.. gros ferrage et re-bloqué ! Ca monte tout doucement et rush sous le bateau… j’ai du mal à y croire mais ça sent le 2ème métré en quelques heures…

On monte en gamme et on arrive au 110cm pour cette magnifique femelle vite repartie dans son élément après une photo express.

S’en suivra d’autres poissons plus modestes avant de perdre ce qui semblait être un gros 120… puis un autre 105/110… la poisse s’installe je crois. Et la fin de journée approche rapidement, il ne me reste que 20min de pêche et plus aucune activité.

Alors je sors le grand jeu et décide de me faire une micro dérive en verticale… Je ralenti et m’applique, une animation lente et re pendu !!! Ca sent le gros à nouveau et ce, en verticale ! Alors le combat n’est plus le même. Mais le résultat restera semblable !

Et mon nouveau record personnel en verticale avec 108cm pour ce dernier de la saison, tu peux sourire le guide tiens !

Le sourire peut être de rigueur, un triplé de métrés dans une étendue d’eau pareille.. c’est rare !

 

Quelle journée de fin de saison. Déjà les guidages avaient été complètement fous en nombre de poissons touchés et pris, mais cette dernière journée, certes plus lente et moins active m’aura offert le Graâl !

Je peux ranger et léguer mon bateau tranquille afin de préparer le nouvel arrivant pour vous proposer pour Avril prochain de nouveaux horizons de pêche au brochet digne des plus grandes destinations ! Le Grand Est regorge de superbes endroits où les grands brochets vivent en nombre.

Suivez le guide et let’s rock !!