Bonjour chers lecteurs,

Winter is coming… et les carnassiers sont bel et bien présents pour faire leurs réserves. Le froid se fait sentir dans le bout des doigts et la pluie et le vent n’aident en rien à la motivation. Mais il ne faut rien lâcher en ces périodes pour sortir son épingle du jeu.

Petit retour sur la période novembre / décembre en guidage. Avec des orientations changeantes suivant les sorties, tantôt tournées sur le brochets, le sandre ou les grosses surprises !

Débutons par début novembre et les premières gelées matinales soutenues. La température de l’eau chute très vite et on sent déjà que l’activité et le positionnement des poissons changent.

Tandis qu’Octobre se terminait en trombe avec de très jolis poissons bien actifs entre 2 eaux.

Olivier, venu sans prétention, repartira avec son métré !

Novembre débute à la recherche du nombre et des poissons entrés en activité à proximité du fourrage situé dans les herbiers qui se meurent. En effet, il n’est pas rare qu’à cette période la pêche se situe dans assez peu de profondeur. Et ce n’est pas les pêcheurs venus en guidage à cette période qui s’en trouveront chagrinés! En effet, en pêchant au jerk, au Guppie Jr ou autre swimbait, les journées à 20 touches étaient monnaie courante.

Enchaînement en règle pour le père et le fils lors de cette journée riche en touches.

Durant cette période ce fut un plaisir de partager ces sorties avec des pêcheurs venus partager des journées père/fils >  http://massefishing.fr/prestations-tarifs-guidage-peche/

Même les plus jeunes ont pu montrer à leur papa ou maman qu’ils avaient les bras pour prendre de beaux poissons.

Premier brochet du haut de ses 8 ans… pas mal non ?

Et un papa pas peu (oui c’est joli à prononcer) fier de son fiston, qui se joint à la fête !Bogdan n’avait jamais pêché en lac… jamais pris de joli brochet… je pense qu’avec un 90+ il peut être fier.

Les lacs de la Forêt d’Orient ou encore le lac du Der nous auront bien gâtés durant ce début novembre malgré des conditions météorologiques pas toujours clémentes… Enfin nous n’étions pas là pour bronzer, ça tombait bien ! Pour exemple une petite vidéo lorsque l’on rencontre une tempête

https://www.youtube.com/watch?v=gGJaA7NLQ0o

Pour résumer les 15 premiers jours de novembre, ce ne seront pas moins de 81 brochets de 70cm minimum qui seront montés au bateau en 10 sorties… Ca en fait de la touche ! Un réel plaisir de pouvoir profiter du potentiel de nos grands lacs. Et ce n’est pas l’équipe de FISHARE qui pourra dire le contraire.

https://www.youtube.com/watch?v=Q66U5YJkbfk&t=1s

Suite à ces belles journées bien actives, la température de l’eau chute rapidement pour arriver à 7°C, l’activité de nos amis les brochets s’est bien réduite et il a fallu s’armer de technique pour réussir à tromper leur méfiance et les inciter à venir taper nos leurres. En ralentissant nos animations avec des tractions contrôlées, de jolies sorties ont pu être réalisées.

Même pas le temps de mettre le premier à l’épuisette que le second était déjà pris !

Avec l’arrivée de Jean Martin, futur guide de pêche dans l’Aube, pour une semaine de stage ici au Moulin, nous avons pu observer le rassemblement des silures et essayer de comprendre si il y avait moyen de les prendre à la régulière dans ce cas de figure. Après quelques heures de réflexion, je peux vous assurer…. que c’est possible ! Un gros festival à s’en user les bras et le carbone de canne. Mais un régal pour se réchauffer.

Gérald et son premier silure, un souvenir qui restera gravé !

Même l’ami Louis est venu s’y frotter, en plus des gros brochets que nous avons également trouvé sur une sortie riche en jolis poissons au lac du Der. En pêchant vraiment Big Bait lentement sur les bons créneaux horaires, nous réussirons à sortir de superbes poissons.

https://www.youtube.com/watch?v=pFAAZ7H_yho

Gros brochet qui complètera une belle journée avec une moyenne haute… il aura fallu pêcher trèèèèès lentement.

Les gelées sont désormais bien établies chaque matin et l’eau se retrouve sous la barre des 7°C maintenant. Il est temps pour nous de varier les plaisirs et de taquiner les vampires de nos eaux sur les lacs de Langres ! Et oui la Haute-Marne possède une grande diversité pour la pêche. Profitons-en !

On remballe le matériel lourd et on alternera pêche en verticale et linéaire pour faire succomber ce poisson si capricieux mais si fascinant à pêcher qu’est le sandre.

Les sandres sont toujours une superbe récompense pour les pêcheurs en lac.

Là encore, de supers résultats à la clé en insistant bien. L’hiver n’est pas encore là sur le calendrier, mais bien là dans l’air et sous l’eau. Il faut chaque jour s’adapter aux variations climatiques du moment. (lumière, vents, pluie, gelée, redoux) Mais à chaque instant il est possible de sortir de gros poissons durant cette période.

N’oublions pas qu’un bon équipement est de mise pour que le moral reste intact ! Une combinaison, des gants et un bon thermos de thé… ainsi qu’une motivation sans faille restent les meilleures ingrédients pour une bonne sortie de pêche.

En tout cas, il nous reste beaucoup de bons moments à vivre avant la fin, alors profitons en jusqu’au bout.