Bonjour chers lecteurs et pêcheurs,

La saison d’automne est lancée et nous allons revenir sur la pêche de la perche en grands lacs depuis septembre qui nous aura quand même plus qu’occupée !

En effet le mois de septembre marque vraiment le début des hostilités pour cette pêche fascinante, tant par la recherche des perches sur de grandes étendues d’eau que par le nombre de touches qu’elle peut rapporter dans une journée.

En fin d’été, elles se situent encore dans des couches d’eau assez peu profondes à la recherche de petits alevins de l’année et nous laissent part à de belles pêche très légères ou alors de surface ! Un réel bonheur. Il est très vite facile de tomber sur un moment de frénésie alimentaire et de se voir remplir le fond de son « vivier temporaire » d’une multitude de perches de toutes tailles avant de naviguer vers un autre banc.

Tout le monde au panier pendant la frénésie, jusqu’à la prochaine !

Puis les températures d’eau diminuant un tout petit peu grâce à des matinées devenues fraîches, les perches commencent à former de gros bancs en cassures d’herbiers. C’est le moment de sortir les cannes light et de pêcher fin ! Il y a eu des journées ou la cinquantaine de perches fut atteinte en à peine 1h30 de pêche tellement les bancs étaient concentrés sur certains secteurs. Là encore, il suffisait de stopper le bateau, se faire plaisir, tout relâcher et revenir par la suite une fois le stress descendu pour nos amies zébrées.

A partir de la mi-septembre et avec les journées devenues plus courte et des températures d’eau passées sous les 17°C, les perches ont commencé à creuser un peu les couches d’eau. Voici venu le temps de rechercher les gros spécimens ! Et quelle chance nous avons avec nos grands lacs de l’Est ! Orient, Temple ou encore le lac du Der Chantecoq nous offrent tout de même une sacrée moyenne de taille et de poids!

Avec cette perche de 52cm, on prouve bien ici, le potentiel de nos lacs !

Les tandems de leurres souples ou les « spin tail » couplés d’un trailer en souple feront une nouvelle fois parler la poudre ! Il ne sera pas rare pour nous de toucher sur une journée plus d’une quarantaine de poissons de 30cm. Les bancs étant maintenant bien formés par tranche de tailles, il faudra batailler pour trouver les plus grosses non loin des petites. Car leur principale alimentation du moment restera quand même leurs propres congénères !

Un superbe doublé rêvé pour Florian qui ne voulait que des grosses perches!

Sur des journées de folie il ne sera pas rare d’enchainer de supers doublés de grosses perches. Leur poids est tel qu’il nous faudra assurer les combats jusqu’au dernier moment proche du bateau!

La traque des grandes perches demandent un placement irréprochable en lac, une grande connaissance du milieu et une bonne lecture de l’échosondeur. La pêche est quant à elle assez tactile, même si parfois, des animations très sèches nous permettront de toucher un bon nombre de jolis poissons.

Et une fois le bon spot et créneau trouvé, il enchaine !

Les perches sont un excellent entrainement pour apprendre à correctement animer des leurres en douceur. Comprendre sa situation dans les couches d’eau et développer son toucher de ligne. Pêcher juste, avec la bonne plombée, reste le maître mot.

En cette période, les brochets sont encore boudeurs parfois. Alors quoi de mieux que les perches lorsque le soleil réchauffe la surface au cours de la journée pour trouver du réconfort et enchainer les touches une fois la technique prise en main ?

« Je n’ai jamais pêché les perches » .. alors en avant pour les doublés !!

Moi, en tout cas, je suis conquis et je mettrai tout en oeuvre pour vous faire vivre des moments intenses sur le bateau en grands lacs pour que vous puissiez profiter d’une journée très agréable avec du matériel light pour profiter au maximum des sensations que procurent un doublé de perches ou le combat puissant d’une très grosse ! La barre mythique des 50cm, que ce soit sur le lac du Temple, d’Orient, d’Amance ou du Der-Chantecoq est largement réalisable, alors profitons en.

La perche est un poisson vraiment spécifique. Elles peuvent parfois sauter sur tout ce qui bouge, rester en place des heures… ou alors bouder vos animations puis se mouvoir à vitesse grand V suivant les vents et courants.

Si vous désirez découvrir cette pêche en grands lacs, n’hésitez pas à me contacter via ce site ou directement sur :  massefishing@gmail.com

Des journées et séjours seront possibles dès maintenant pour 2020, même si le mois de novembre qui arrive sera encore un superbe période pour profiter de cet emblématique poissons de nos eaux ! C’est loin d’être terminé.

Que ce soit aux souples, aux durs, au fond, en surface ou entre 2 eaux, elles sont toujours là pour notre plus grand plaisir.